Dernière mise à jour : le 25/10/2014 à 09h26

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Équipe > Infos > Dimitri Yachvili

16/04/2014 10H23

Dimitri Yachvili

Comment il fut le 3e Lion de Swansea

ART- Dimitri Yachvili brandit la coupe à Aguiléra

PHOTO - Mai 2012 : Dimitri Yachvili brandit l'Amlin Challenge Cup à Aguiléra après la victoire à Londres face au Toulon de Jonny Wilkinson. La (très légère) domination du buteur biarrot avait fait la différence / Clément Mathieu  © Capgemini

Les faits d'armes de Dimitri Yachvili sont tellement nombreux que chacun y va de ses souvenirs depuis l'annonce de sa retraite sportive jeudi dernier, sur laquelle il est longuement revenu le lendemain dans les colonnes de L'Equipe.

La finale du Top 16 en 2005 et ses 29 points, le crunch de 2005 et ses 18 points, ses drops, son jeu au pied inégalé, ses contres, la finale 2012 de l'Amlin Challenge Cup face à Toulon (21-18) et Jonny Wilkinson (notre photo le lendemain du match)... On en passe et des meilleures... Il y a aussi ces matchs d'apparence plus anodins — et ils sont nombreux — où le Yach a fait la différence à lui tout seul.

En décembre 2009, à l'ombre des projecteurs (et pour cause, le match avait été reporté dans un autre stade), il signa une performance majuscule. C'était au pays de Galles. Explications.

Petit retour en arrière d'abord. Swansea est une belle cité balnéaire qui sied aux tricolores. L'histoire remonte à l'année 1948. Le français Robert Soro, au terme d’un Galles-France légendaire, est surnommé le « Lion de Swansea » par la presse britannique. Trente ans après, Serge Blanco vient jouer un match à Swansea avec l'équipe de France junior et brille de la même façon. La presse britannique ne l'oublie pas et l'appelle à son tour le  "Lion de Swansea". Trente ans après encore, le "Lion de Swansea", alors président du BOPB, revient sur les lieux du crime, le 19 décembre 2009, avec joueurs et partenaires. Pour disputer non loin de là, à Llanelli, le match Newport-Biarritz qui n'avait pas pu se disputer la veille à Newport pour cause de terrain gelé. Ce jour-là, sur le rectangle vert, le Lion s'appelait Dimitri Yachvili, auteur d'un match de très haut niveau (il inscrivit deux essais et marqua 23 des 26 points victorieux de son équipe). Cela fait aussi partie de l'histoire de ce grand joueur qu'est Dimitri Yachvili.




Sur le même sujet …

22 avril 2014 07H36

Yachvili :
Deux messages qui résument tout

Lire l'article

20 avril 2014 11H59

Yach... :
...Veni, Vedi, Vici

Lire l'article

©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz