Dernière mise à jour : le 17/12/2014 à 09h32

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Équipe > Infos > Du côté du groupe

22/01/2014 09H57

Du côté du groupe

Avancer sur fond de collectif

ART- Mise en place du BOPB_11

PHOTO - Mise en place du BOPB / Photo Bernard  © Capgemini

Une fois n’est pas coutume, la météo n’a pas favorisé les Biarrots qui devaient battre samedi dernier Sale avec trois essais d’écart ou le bonus offensif pour atteindre les quarts de finale d’Amlin Challenge Cup. Difficile dans des conditions cauchemardesques de scorer... Battus 7-9 sur le fil, les hommes du duo Rodriguez-Faugeron ont donc dû renoncer à L’Europe. Le groupe, qui a rebasculé sur le Top 14 cette semaine, s’est rapidement remobilisé et sait qu’il devra se battre sans relâche jusqu’à la fin de la saison. Et cela commence ce samedi avec la réception d’Oyonnax, concurrent direct au maintien.

"C’est dommage d’avoir perdu ce match qui aurait laissé entrevoir une belle fin saison en coupe d’Europe. L’Amlin Challenge Cup nous permettait de disputer une autre compétition et de se vider la tête. A présent, nous rebasculons sur le Top 14 et nous savons qu’il faudra mettre les bouchées doubles" confiait hier Raphaël Lakafia du côté d’Aguiléra, en rage d'avoir repris le chemin de l'infirmerie (fracture de la main).

Oyonnax en confiance
Pour le pack d’avant rouge et blanc, c’est encore un gros match qui se dessine : "Nous sommes deux équipes à jouer le maintien. Le BOPB est dans une mauvaise posture et nous avons besoin de prendre des points. Cependant, nous savons à quoi nous attendre avec cette équipe d’Oyonnax qui semble être en confiance et qui nous a battu lors de la dernière confrontation (Amlin Challenge Cup). Il va falloir entrer sur les terrains prêts et concentrés".

Solidarité et investissement
Quatorzième du classement en Top 14, les Biarrots qui accusent un retard de 17 points sur le premier non-relégable, ne veulent pas pour autant entendre parler d’abandon. "On ne rentre pas sur un terrain pour perdre, on va se battre jusqu’au bout. L’esprit d’équipe subsiste et heureusement car nous en avons besoin. Sans cela, la situation serait encore plus compliquée. C’est le collectif qui nous permet d’avancer, les joueurs en ont conscience et ont tous envie de s’investir pour essayer de gagner tous les matchs jusqu’à la fin de la saison". Dans les rangs biarrots, le message est relayé à l’unisson.



©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz