Dernière mise à jour : le 28/11/2014 à 06h37

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Équipe > Infos > Flash back

01/06/2013 15H05

Flash back

Oscar Midol, une statuette pour le "Yach"

ART- Oscar Dimitri Yachvili_2

PHOTO - Oscar Dimitri Yachvili / Photo Bernard  © Capgemini

En vérité le trophée n’a pas exactement la même forme que la célèbre statuette hollywoodienne, mais qu’importe, il est tout aussi beau. Qui sait où le "Yach" l’a posé depuis qu’il l’a reçu des mains de Jacques Verdier, directeur de Midi Olympique à l’automne dernier. Sur sa cheminée? Sa table de chevet? Rangé dans un coffre? Peu importe, car cet Oscar là lui collera toujours à la peau…

C’était une belle soirée ensoleillée de septembre, au Casino Barrière de Biarritz. Devant un public venu applaudir en masse la carrière d’un joueur au pied d’or, les deux maîtres de cérémonie en avaient fait voir de toutes les couleurs au "Yach", faisant même résonner par deux fois l’hymne géorgien dans la salle. Convalescent, le demi de mêlée, qui se remettait alors de sa récente opération du dos, avait été fêté, remercié et même bizuté par ses copains Damien Traille, Nicolas Brusque ou encore Philippe Bernat-Salles.

L’intelligence de l’homme
Passionnés de rugby, supporters, coéquipiers ou proches, pour cette soirée très spéciale, ils avaient tous fait le déplacement. On pouvait compter dans la garde rapprochée du joueur sa femme Maider, son père Michel Yachvili et André Boniface. Etaient présents également l’écrivain Denis Lalanne et le maire de Biarritz, Didier Borotra, qui avait salué un homme "intelligent sur le terrain comme dans la vie". A la fin de la soirée, ému, Serge Blanco était lui-même monté sur l’estrade pour se féliciter d’avoir fait signer le plus footballeur des rugbymen dans son club 10 ans plus tôt. Bien sûr, l’ancien international et président du BOPB n’avait pas oublié de remercier la femme de Dimitri Yachvili sans qui "il ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui".

Un pied et du flair
Entre émotion, rires, clins d’œil et anecdotes, la soirée avait été belle. En se quittant, tous avaient souhaité à Dimitri de revenir le plus rapidement possible sur les terrains. Moins de trois mois plus tard, le gaucher chaussait de nouveau les crampons et redonnait au BOPB ce flair et ce coup de pied si spéciaux qui ont fait de lui un "mec oscarisé".



Sur le même sujet …

22 avril 2014 07H36

Yachvili :
Deux messages qui résument tout

Lire l'article

20 avril 2014 11H59

Yach... :
...Veni, Vedi, Vici

Lire l'article

©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz