Dernière mise à jour : le 28/07/2014 à 07h38

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Équipe > Infos > Imanol Harinordoquy

22/01/2013 06H03

Imanol Harinordoquy

"Tout est possible"

ART- Imanol Harinordoquy

PHOTO - Imanol Harinordoquy / Photo Bernard  © Capgemini

C'est un peu la surprise du chef. Après la déception de vendredi soir, les Biarrots ont appris leur qualification en quart de finale de l’Amlin Challenge Cup. Coup de chance inespéré pour les Rouge et Blanc qui pensaient alors être privés de toutes compétitions européennes. Finalement, Imanol Harinordoquy et son équipe pourront défendre leur titre et iront défier Gloucester dans son jardin début avril. Soulagement et sourires retrouvés en ce début de semaine sur tous les visages. Bon pour le moral à quatre jours d'aller affronter le champion de France en titre, l'ogre toulousain.

Comment as-tu réagi en apprenant cette qualification "surprise" en Amlin Cup ?

Nous sommes vraiment très heureux. Aucun de nous n’y croyait vraiment, je me dis que c’est peut être un signe du destin pour nous encourager à continuer sur cette voie-là. Car finalement sans les 5 points glanés en Italie et ce point de bonus défensif que l’on a réussi à préserver contre les Harlequins, nous ne serions pas qualifiés. La route est longue jusqu’à la finale, mais on se dit que finalement, nous ne sommes qu’à trois matchs du titre. Dans cette compétition nous n’avons rien à perdre et nous défendrons cette chance à fond lors de notre quart de finale face à Gloucester.

L’année dernière votre titre en Amlin Cup vous avait permis de vous qualifier en H.Cup pour cette saison, raison de plus de défendre votre coupe ?
Bien sûr. Nous savons très bien que c’est pour nous un autre moyen d’aller décrocher un billet européen pour l’année prochaine. Un autre chemin s’offre à nous avec pour objectif un nouveau titre et une qualification en coupe d’Europe pour la saison prochaine. On ne va pas prendre cette chance à la légère et surtout, nous savons que c’est possible puisque nous l’avons fait l’année dernière. Si nous conservons l’état d’esprit dans lequel nous sommes depuis deux week-ends et que nous faisons preuve de plus de réalisme, nous aurons toutes nos chances. Malgré les grosses écuries présentes dans cette compétition un match de rugby reste un match de rugby et lors de phases finales où tout se joue sur un match, tout est possible.

Justement, c’est un paradoxe : cette année la petite coupe d’Europe aura tout d’une grande avec de très grosse affiches...
Toulouse, Bath, Perpignan, le Leinster, Gloucester... Le moins que l’on puisse dire, c’est que la compétition va être corsée. Le Leinster qui a gagné deux fois d’afillée la H.Cup va être un sérieux client au titre. Alors certes, c'est la "petite" coupe d’Europe, mais elle devrait être d’un excellent niveau et pour nous ce sera un très bon moyen pour se tester et voir où nous en sommes. Disputer des matchs contre des équipes plus fortes peut nous permettre d’améliorer notre jeu et cela nous sera utile pour le Top 14. Et c'est d'ailleurs tout un symbole, nous allons à Toulouse vendredi...


Sur le même sujet …

29 mars 2014 08H23

Imanol Harinordoquy :
"Ne pas les regarder jouer"

Lire l'article

14 mars 2014 07H42

Imanol Harinordoquy :
"Nous devons prendre du plaisir"

Lire l'article

©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz