Dernière mise à jour : le 24/10/2014 à 17h06

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Box > Le BOPB dans les médias > Ce que les médias en disent

15/01/2013 13H20

Ce que les médias en disent

Biarritz garde espoir

ART- La presse

PHOTO - La presse / J. Ackermann  © Capgemini

"Un espoir gringalet" mais un espoir tout de même. En allant s’imposer à Parme chez les Zebre italiens le BOPB est pratiquement assuré d’être reversé en Amlin Cup. Mais si les biarrots apprécieraient de disputer le Challenge, le club ne perd cependant pas espoir et veut encore croire à une qualification en quarts de finales de H.Cup. Mathématiquement, tout est encore possible. Mais pour cela les Rouge et Blanc devront battre les "Quins" à Aguiléra vendredi, et cela ne sera pas une mince affaire.

"Appliqués en défense et pragmatiques au possible, les Biarrots ne sont pas tombés dans le piège qu'aurait constitué une course effrénée au bonus offensif. « On n'a pas cherché à marquer des essais à tout prix »", écrivait le journal Sud Ouest à l’issue de cette rencontre cruciale pour les Biarrots. "La franchise italienne des Zebre a donc encaissé sa 18e défaite en 18 rencontres d'une courte et difficile existence. Le BO, lui, fort d'une victoire bonifiée à l'extérieur, a entretenu son espoir gringalet de qualification pour les quarts de finale de la coupe d'Europe, ou plus raisonnablement d'un « reversement » en Challenge Européen comme l'année dernière". La qualification vendredi à domicile relèverait de l’exploit, mais rappelons cependant qu’impossible n’est pas biarrot.

Contrat rempli
"Personne n'attendait que ce soit le match de l'année, ça ne l'a pas été" pouvait-on lire sur le site internet de L'Equipe, mais au moins, ça n'a pas été un coupe-gorge, un piège dans lequel Biarritz serait tombé par facilité comme en décembre 2011 face à Aironi (28-27)". En effet, le résultat est bien là. Le BOPB devait ramener le point de bonus pour rester dans la course et le contrat a bien été rempli. Mais il est vrai que le plus dur reste à venir et que les hommes du duo Rodriguez-Faugeron auront fort à faire vendredi sur leur pelouse.

Biarritz doit garder espoir

"Biarritz doit garder espoir. Mathématiquement le BO peut encore envisager un quart de finale" titrait de son côté Rugbyrama. Mais le spécialiste rugby reste lucide et sait qu’il sera difficile d’accrocher les Harlequins, premiers de la poule et déjà assurés d’être qualifiés pour les quarts de finale. Un sérieux client donc pour terminer ces phases qualificatives.

A surveiller de près
Côté presse anglaise pas d’inquiétude, les Quins, déjà qualifiés, ne devraient pas avoir de mal à finir en beauté. "Si les Harlequins gagnent à Biarritz, ils se qualifieront avec un parcours sans faute. Si vous aviez entendu la foule ! C’était presque le jour parfait pour les supporters des Quins" relatait le Guardian après l’écrasante victoire des Harlequins sur les Connacht le week-end dernier. Ces derniers jours, la presse anglaise semblait presque plus interessée par la star montante Ugo Monye que par le match de vendredi : "Nous pourrions aisément décrire les Harlequins comme l’une des meilleures équipes anglaises, mais le chouchou des chouchous reste sans hésitation Ugo Monye". Très efficace la semaine dernière, le jeune joueur sera à surveiller de près vendredi à Aguiléra.



©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz