Dernière mise à jour : le 24/11/2014 à 06h17

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Box > Le BOPB dans les médias > Dans la presse

25/08/2013 21H42

Dans la presse

Victoire à l’arrachée

ART- Retour sur BOPB-MHR (19-12)_6

PHOTO - Retour sur BOPB-MHR (19-12) / Photo Bernard  © Capgemini

En entrant sur le terrain samedi les Biarrots savaient qu'ils n'avaient pas le droit à l'erreur. Après leur défaite de la semaine précédente (22-18) à domicile face à Clermont, les Rouge et Blanc devaient rectifier le tir pour ne pas se mettre en difficulté avant deux déplacements difficiles à Paris et Oyonnax. Le match aura été palpitant de bout en bout car c’est une grosse écurie héraultaise qui s’est présentée face à eux. Malgré des fautes encore nombreuses le réalisme des Biarrots et le pied de Dimitri Yachvili ont eu raison de montpelliérains malchanceux. Victoire 19-12.

Un succès qui en vaut dix
"Quand les Montpelliérains s’attableront tranquillement lundi devant les images de la partie, ils auront certainement de gros regrets. Dominateurs, les hommes de Fabien Galthié se sont heurtés à une équipe biarrote qui avait soif de revanche. D’une revanche contre elle-même, après la défaite initiale face à Clermont" rapportait le quotidien Sud Ouest à l’issue du match. Déçus, les Montpelliérains pourront l’être après s’être vu refuser quatre essais sur arbitrage vidéo. Des décisions qui n’ont pas laissé Fabien Galthié de marbre. Vert de rage, l’entraîneur du MHR a même failli jeter son tee-shirt par dessus la tribune. Après deux mi-temps très serrées c’est finalement le BOPB qui à force de courage a remporté les quatre points. "Un succès qui en vaut dix, tellement les Biarrots étaient heureux".

Réalisme basque
"Biarritz se rachète" titrait pour sa part le spécialiste Rugbyrama. Après une première période à l’avantage des Héraultais (6-3 à la pause), les Biarrots ont ensuite pris le dessus en seconde mi-temps. "Dans le duel des buteurs, c’est évidemment Dimitri Yachvili qui se montrait le maître, avec neuf nouveaux points au pied. Avec encore deux nouveaux essais refusés, Montpellier était maudit". Les Biarrots ne l’auront donc pas emporté avec la manière, mais c’est bien un résultat que les joueurs étaient venus chercher sur le terrain. "J'attendais ce visage-là de mon équipe, déjà, contre Clermont. Ça aurait pu être plus lourd contre nous au début, mais si les essais ont été refusés, c'est qu'ils n'étaient pas valables. On peut considérer qu'on s'est mis en danger sur ces actions-là. On a su aussi ne rien lâcher, et on a très bien défendu jusqu'au bout" a confié Didier Faugeron, entraîneur des lignes arrières à L’Equipe.



©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz