Dernière mise à jour : le 28/11/2014 à 06h37

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Club > BO Omnisports > Zorionak BO !

17/01/2014 06H19

Zorionak BO !

Au coeur de l'Omnisports

ART- Le centenaire du BO_4

PHOTO - Le centenaire du BO / Jérôme Ackermann  © Capgemini

L'événement "Show le BO", ce vendredi à la halle d'Iraty, le montrera bien : le centenaire du Biarritz Olympique ne se résume pas seulement au rugby. Des femmes et des hommes dans d’autres disciplines se sont souvent illustrées et ont porté bien haut le rouge et blanc de notre club. Petit tour d'horizon.

En athlétisme, autour des années 1930, Edouard et Clément Duhour ont dominé le lancer du poids national. Tour à tour recordman de France, les deux frères se sont souvent partagé les titres. Clément a représenté la France aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1932. Dans les années 1940, Georges Dalières et Henri Sorrondo ont été sacrés champions de France sur 110 haies et à la longueur tout comme Dubroca au poids en 1950. Dans les années 1970, Serge Mendiburu (100m), Bernard Forestier (disque), Isabelle Holgado (longueur) ont pratiqué au plus haut niveau. Plus tard, Philippe Suhas (400m), Didier Pariès (100 et 200m) et Marie-José Hontas (200 et 400m) ont trusté les titres cadets, juniors et espoirs. Enfin en 1990, Patricia Domec a glané le titre national de la longueur...
 
La natation est très tôt apparue dans le paysage sportif biarrot. Au début du XXème siècle, les Nogaro, Bainçonnau, Belchun et de Dr Lafaille ont remporté nombre de traversées : Bayonne, Biarritz, Saint-Sébastien. Un certain Perez a même établi le record de la traversée Biarritz-Saint-Jean-de-Luz (!). Dans les années 1960, Lucienne Seris sera la chef de file de la natation biarrote suivie fin 70 par Isabelle Daverat, championne de France sur 200mX4 nages...
 
Le tennis est né avant le BO avec la colonie anglaise qui résidait sur le domaine d’Aguiléra. Suzanne Lenglen, Brugnon, Lacoste, Cochet, Borotra, les Mousquetaires, les Australiens Ken Rosewall et Rod Laver et Pierre Darmon, le champion français des sixties ont souvent joué sur les courts d’Aguiléra. Jacqueline Getten, Pascale Etchemendy, Pascal Arribe, Marie-Christine Rolet, Emmanuelle Curutchet, Séverine Pineau, Céline Beigbeder, Michel Galey, Léa Godallier ont obtenu des titres nationaux en simples ou en doubles, sans oublier les titres obtenus par les équipes masculines et féminines...
 
En 1934, la section culture physique a fait son apparition au BO. Au début, la section a vu le jour pour éviter aux rugbymen de s’entraîner dans de mauvaises conditions durant la période hivernale. En 1967, la musculation se rajoutera à la section à l’initiative d’un groupe d’haltérophiles. En juin 1972, la section organisera les championnats de France et d’Europe du culturisme. Enfin aujourd’hui, la salle de musculation reste le lieu de rendez-vous privilégié de tous les sportifs rouge et blanc.
 
Le cyclisme a rejoint le BO en 1951. « La petite reine » a tenu la vedette à Biarritz dans des critériums, des courses de quartier et le très couru « Grand Prix de la Quinzaine Commerciale ». Parmi les coureurs qui auront marqué leur époque citons : les frères Goni, Lafargue, Gaborias, Garmendia, Aragues, Mimiague, Morin et Capdebosq dont les filles Nathalie et Frédérique obtiendront des titres nationaux en bi-cross.
Le cyclotourisme connaîtra un franc succès. La section du BO sera pendant des années la mieux représentée d’Aquitaine. En 1968 à l’initiative de Louis Grimal et Ferdinand Decressin « les Cols Basques » verront le jour. Cette épreuve rassemblera plus mille cinq cents cyclos...
 
En 1938, la boxe est arrivée à Biarritz. Le fronton Plaza Berri sera le temple de l’art pugilistique à Biarritz. Marcel Pariès en mi-moyens et Adrien Mourguiart chez les légers seront ses premiers champions. En 1957, André Drille, le futur beau-père de Serge Blanco deviendra champion de France professionnel des moyens avant de combattre pour le titre européen à Berlin. René et Paul Rourre passeront pros. Dominique Amati dans le sillage de son champion de père sera sélectionné de nombreuses fois en équipe de France amateur. Après avoir connu un réel et franc succès la boxe biarrote s’éteindra au cœur des années 80.
 
Le hand-ball est né en 1972 au Lycée Fal de Biarritz. Bien vite il deviendra l’ une des sections du BO. Au cœur des années 70, Martine Baylac connaîtra la sélection en équipe de France junior puis sénior. Patricia Sabalza, Laurence Gariador et Frédéric Jacques seront sélectionnés en équipe d’Aquitaine. Après un quart de siècle de présence dans les championnats départementaux et régionaux, en 2005 la section fusionnera avec succès avec l’Anglet Olympique. Résultat : les seniors féminines évoluent en National 3, les garçons en pré-national...Une réussite !
 
Le rink-hockey (hockey sur patins à roulettes) est la section qui a le plus déménagé, du Colisée, en passant par Plaza-Berri, Aguiléra, le complexe EDF et enfin le gymnase de Noutary. Les années 59 et 60 marqueront l’heure de gloire de la section avec deux titres nationaux. Aujourd’hui, le rink-hockey biarrot en deuxième division est en passe de rejoindre l’élite de son sport. René Lourtet, Henri Sabalette, Sydney Dawn, la famille Fiton, Jeannot Barberteguy et bien d’autres restent les grands de ce sport bien ancré à Biarritz.
 
Le basket, la pelote basque, le rugby féminin ont eu droit de citer au BO. Le triathlon et le fitness restent des sections très actives comme les Amis du BO, chevilles ouvrières des Rouge et Blanc. Tous ces sportifs ont eu le même point commun : représenter au mieux leur club. Ils y ont tous réussi. Bravo !



©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz