Dernière mise à jour : le 19/12/2014 à 07h39

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Club > Musée du BO > Biarrots face aux Anglais (1/3)

29/01/2014 13H31

Biarrots face aux Anglais (1/3)

Tout un pan d'histoire

ART- Michel Celaya

PHOTO - Michel Celaya / René Tanguy  © Capgemini

Ils sont nombreux, les joueurs du BO ou du BOPB à avoir défié le XV d’Angleterre tout au long de l’histoire du Tournoi ou de la Coupe du Monde. Voici l’occasion de rendre hommage à nos internationaux (joueurs capés lors de leur appartenance au BO ou BOPB).
 

Le premier joueur biarrot qui se frottera au XV à la Rose sera Julien Dufau, l’ailier du Biarritz-Stade, auteur d’un essai au Parc des Princes lors d’une défaite (8-18) en 1912. Deux ans plus tard, le demi de mêlée Léon Larribeau subira une lourde défaite à Colombes (13-39). En 1922, à Twickhenham, sous le capitanat de René Crabos (nom porté de nos jours par une catégorie de juniors), le flanker Jean Boubée réalisera l’exploit d’accrocher les Anglais sur leur terre (11-11). L’année suivante, le Biarrot subira la loi anglaise à Colombes (3-12). Pas plus de réussite en 1925 pour l’ailier Louis Cluchague, auteur d’un essai et le pilier Auguste Laurent battus de justesse (11-13).

Après 1931 et l’exclusion de la France du Tournoi des V Nations à cause du "professionnalisme" et de la violence qui s’installaient dans son championnat, les matchs face à l’Angleterre disparaîtront. Des joueurs aussi talentueux d’Henri Haget, Etienne Ithurra ou Jean-Baptiste Lefort ne connaîtront de sélections que face à l’Italie ou l’Allemagne.
 
En 1947 et 1949, le fantasque talonneur biarrot Marcel Jol essuiera deux défaites en Angleterre sous le capitanat de l’Agenais Guy Basquet (3-6 et 3-8). Ce sera le Lourdais Jean Prat qui commandera le XV de France battu (0-11) à Twickenham pour la première sélection de Michel Celaya, numéro 8 en 1953. Douze mois plus tard, le Biarrot prendra sa revanche à Colombes (11-3) grâce à deux essais du Montois André Boniface et du Lourdais Maurice Prat. Associé en deuxième ligne au Montferrandais Bernard Chevallier, Michel Celaya, auteur d’un essai, sera le premier joueur biarrot vainqueur en Angleterre en 1955 (16-9). Lors des trois Tournois qui suivront, Michel Celaya, capitaine du XV de France, connaîtra une victoire pour deux défaites. En 1957, le brillant avant rouge et blanc vivra le calvaire des quatre défaites, synonymes de cuiller de bois, pour l’heure la dernière du XV de France. En 1959, 1960 et 1961, Michel Celaya passé entre temps au Stade Bordelais terminera ses combats face aux Anglais par trois matchs nuls...

(à suivre)




Sur le même sujet …

2 février 2014 09H38

Retrouvailles :
Les enfants de Michel Celaya

Lire l'article

30 janvier 2014 09H20

Biarrots face aux Anglais (2/3) :
Le temps de l'ère Blanco

Lire l'article

©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz