Dernière mise à jour : le 01/09/2014 à 07h03

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Club > Supporters > Botica

18/01/2013 12H34

Botica

Un nom qui résonne à l'oreille des supporters

ART- Frano Botica, un passaga au BOPB honoré autour du stade Aguiléra

PHOTO - Frano Botica, un passaga au BOPB honoré autour du stade Aguiléra / CM  © Capgemini

Dans les rangs des Harlequins, un nom fait tressaillir les supporters biarrots : Botica. Depuis cette saison après un essai non concluant au BO et un passage au CA Périgueux, Ben Botica (remplaçant ce soir) fait partie de l’effectif du club londonien. Comme son père Frano, il évolue au poste de demi d’ouverture. Mais Frano Botica restera à jamais dans l’histoire du BOPB.

Arrivé de Castres avec Nicolas Morlaès, en 1999, Frano Botica sera un attaquant racé doublé d’un buteur efficace et original par sa façon de procéder (ballon incliné et intérieur du pied). Avec ses vingt-sept sélections chez les All Blacks et ses quelques capes... pour la Croatie, celui qui débuta dans le rugby français à Saint-Lary (Hautes-Pyrénées) contribuera largement à l’ascension du BOPB vers les sommets du rugby français. A 37 ans, il conduira l’attaque biarrote lors de la finale de Coupe de France remportée face au CA Brive (24-14). Parmi ses hauts faits d’armes, le 11 mars 2001 le verra entrer au panthéon des records du club. Ce dimanche-là, à Aguiléra, Frano Botica inscrira les 35 points (deux essais transformés et sept pénalités) d’un match nul magnifique face à l’AS Montferrand (35-35). En 2001, Frano Botica passera le relais à un certain Julien Peyrelongue. Ce prince de l’attaque finira sa carrière à l’US Tours où Raphaël Lakafia, jeune cadet du club, applaudira ses derniers exploits. Pour le rêve, merci Frano!


©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz