Dernière mise à jour : le 31/10/2014 à 12h55

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Saison  > Articles "L'affiche" > AB-BOPB > Imanol Harinordoquy

29/09/2013 08H16

Imanol Harinordoquy

"Ne compter que sur nous-mêmes"

Pour visionner ou ecouter un média associé à l'article, vous devez activer javascript et/ou installer la version 9.0.115 ou supérieure du Flash Player.
Obtenir Flash Player

AUDIO - Imanol Harinordoquy : ne compter que sur nous-mêmes / Une équipe en difficulté n'est pas forcément une équipe dans la tourmante  

Samedi soir au stade Jean-Dauger, les Biarrots ont vécu l’un des derbys les plus frustrants de leur histoire. Malgré leur courage et leur solidarité, les Rouge et Blanc, pénalisés par un sévère carton rouge après seulement deux minutes de jeu, s’inclinent 27-19 au bout du combat. Fier des joueurs, le troisième ligne emblématique du BOPB Imanol Harinordoquy, de retour d’une longue blessure et entré en deuxième pèriode, a tenu à souligner l’envie, la force et la détermination dont les siens ont fait preuve contre Bayonne. Toujours derniers du classement après 8 journées de championnat, le BOPB semble cependant avoir retrouvé des couleurs.

"On ne nous fera pas de cadeaux, on ne pourra compter que sur nous-mêmes. Même si ce soir nous avons réalisé une belle performance à 14 contre 15, on repart avec 0 point et ça c’est dur de l’expliquer aux mecs qui se sont battus sur le terrain, surtout quand on sait à quel point c’était compromis après le carton rouge. Je ne reviendrai pas sur cette décision parce que cela ne nous rajoutera pas de point mais notre salut quoi qu’il arrive passera par le genre de match que nous avons pu réaliser ce soir" a commenté Imanol.

Le rouge comme booster
"C’est dur parce que nous avons montré un beau visage et que nous avons essayé de produire du jeu malgré les conditions. Bien évidemment tout n’était pas parfait, mais nous ne nous sommes pas ennuyés sur le terrain, nous avons pris énormément de plaisir et il faut que l’on continue sur cette voie" a expliqué le Basque de Garazi, visiblement soulagé de pouvoir enfin être de retour pour venir en aide à son équipe. "Nous nous sommes battus contre nous-même et avec ce rouge au bout de deux minutes je me demande si cela ne nous a pas incité à jouer et entreprendre. Il ne fallait pas en prendre 30 pour éviter la honte, nous nous sommes accrochés et nous avons fait douter les Bayonnais". Samedi soir c’est une armée biarrote diminuée qui a donc affronté l’Aviron, mais à 14 contre 15 les Rouge et Blanc n’ont jamais baissé les bras.

 

Vos commentaires

1 commentaires

FAN40

30/09/2013 08H42

DE L ENVIE

Je n'ai pas vu le match, mais sur le résumé Télé et les divers commentaires c'est vrai que les joueurs se sont bien battus mais ces temps-ci tout est contre nous entre les appréciations de l'arbitre et donc de la validation ou non des essais, les blessés, notamment Dimitri et la malchance de Pietersen, pourtant je l'ai vu très bon buteur avec le Stormers, peut-etre était-il sous pression le fait de revenir à Bayonne? Meme si les joueurs le disent à chaque fois, comme après Toulon où ils avaient aussi fait un très bon match, j'ai l'impression qu'après c'est toujours un non match, voir contre Grenoble et du coup, on n'avance pas. J'ai peur pour Vendredi contre Perpignan; si on ne gagne pas celui-là, celà sera quasiment cuit ou alors il faudrait un effondrement des autres équipes.Donc, il faut démarer à 200% dès la 1ère minute et prendre exemple sur Brive et Oyonnax.Eux s'arrachent à CHAQUE match pour se maintenir pendant les 80 minutes.

©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz