Dernière mise à jour : le 23/07/2014 à 08h01

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Saison  > Articles "L'affiche" > Oyonnax-BOPB > USO-BOPB 24-22

04/09/2013 21H05

USO-BOPB 24-22

Si près de l'objectif...

ART- A chaud

PHOTO - A chaud / Jérôme Ackermann  © Capgemini

Oyonnax a battu le BOPB 24-22 ce mercredi : une désillusion mais aussi les Biarrots, certes en réaction, qui sont passés tout près du retour parfait. Les Biarrots s'étaient promis de faire une bonne entame et ce secteur fut encore une fois une entrave au projet des hommes du duo Rodriguez-Faugeron. En terme comptable, le premier acte fut aussi dur qu'à Paris (12 points de retard). Les Biarrots, qui s'attendaient à un début difficile, ont même donné des munitions à des adversaires enthousiastes, heureux de pouvoir inscrire assez vite un premier essai. "Plus agressifs, ils nous ont mis à mal, c'était à nous de nous montrer plus féroces" regrettait à la pause l'expérimenté Benoît Baby. De retour du vestiaire, les Biarrots étaient gonflés par le discours des coachs, mais à nouveau les locaux mettaient le pied sur l'accélérateur. La réaction des Biarrots, notamment sous la férule du maître à jouer Dimitri Yachvili, allait toutefois rapidement venir. Vers la 60' minute, le BOPB avait vraiment pris la mesure de l'adversaire. Le retour était-il possible? Les supporters y croyaient, pour les valeureux qui avaient fait le déplacement dans l'Ain comme dans les bars à Biarritz. Mais le retard était là déplorait après coup Didier Faugeron, satisfait de l'attitude du groupe, qu'on a vu réagir dans la difficulté. Ce Biarritz en réaction a quasi fait la différence. Il a failli le faire, porté par son maître à jouer Dimitri Yachvili, avec un "bon" bonus défensif tant les Oyonnaxiens pouvaient au final se satisfaire de garder les 4 points.



Vos commentaires

1 commentaires

FAN40

08/09/2013 06H56

REACTION

Une fois encore, malgré les bonnes paroles du staff et des joueurs et la mise au point du président mardi matin, on a raté la 1ère mi-temps et le retard était trop important à rattraper, comme contre Clermont lors de la première journée à Aguilera. En tout ce sont 6 points de perdus qui pourront couter cher. Peut-etre les joueurs avaient-ils encore la raclée du week-end dernier dans les tetes! Je pense qu'il faut faire le dos rond et bosser, mentalement et physiquement pour engrenger des victoires, surtout quand Imanol et d'autres blessés reviendront. Après tout, la saison dernière Bayonne avait perdu ses six premiers matches sur sept. Je pense aussi que l'on a un des calendriers les plus durs pour débuter ce championnat.

©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz