Dernière mise à jour : le 23/10/2014 à 10h39

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Saison  > Organisateurs > A l'Irlande le Tournoi

16/03/2014 10H16

A l'Irlande le Tournoi

Les Bleus finissent 4e

ART- L'actu du BOPB_12

PHOTO - Partageons ensemble l'actu du BOPB / Jérôme Ackermann  © Capgemini

Le XV de France s'est incliné 22 à 20 samedi contre l'Irlande en clôture du Tournoi des six nations, remporté pour l'occasion par le XV du Trèfle, au Stade de France. Les Français, qui ont encaissé trois essais mais en ont inscrit deux, terminent la compétition à la 4e place. Les Irlandais, eux, remportent le 12e titre de leur histoire pour les adieux internationaux de leur emblématique centre Brian O'Driscoll, 141 sélections. Malgré une immense débauche d'énergie, les Français ont dû céder face au réalisme irlandais incarné par l'ouvreur Jonathan Sexton, auteur d'un doublé avant de sortir sur KO. Les Français terminent à la 4e place du tournoi.

Saint-André : le haut niveau est cruel
Le manager du XV de France Philippe Saint-André a déploré d'être passé à un rien de la victoire face à l'Irlande. "Aujourd'hui, on ne peut pas dire que nos joueurs ne savent pas jouer au rugby, qu'ils n'avaient pas d'envie. Il y avait justement de l'envie, de la solidarité, une ambition énorme de jouer au ballon, de se faire des passes et créer. Mais le très haut niveau est cruel. On félicitera les Irlandais et le dernier match de Brian O'Driscoll qui part avec la Coupe de vainqueur du Tournoi des six nations (...) On a été pénalisés en première mi-temps sur quelques mêlées. Il y a eu une ou deux touches pas trouvées. (...) Une dernière mêlée où l'on aurait pu conserver le ballon plutôt que le jouer... C'est des petits détails mais on a une équipe qui travaille, qui est jeune. Par rapport à la saison dernière, c'est mieux car on est à trois victoires. On aurait aimé gagner ce quatrième match mais ça se joue à pas grand-chose."

O'Driscoll : juste ravi
Brian O'Driscoll, centre du XV d'Irlande, a donc mis un terme à sa carrière internationale : "Je suis juste ravi. L'année dernière, on n'avait pas réussi à battre les All Blacks (défaite 24-22 sur le fil) mais j'ai de la chance de pouvoir remporter ce Tournoi. On ne peut pas tout avoir ! C'a été un Tournoi fantastique, j'en aimé chaque seconde. 45 minutes après ce match, je n'ai pas envie d'enlever mon maillot. Parce qu'au moment où je le ferai, je sais que ce sera la dernière fois. Enfin... Ce serait bizarre si je le mettais chez moi (rires). Depuis 2000 (et son triplé contre la France au Stade de France), il y a eu beaucoup de bons souvenirs. Mais finir ici 14 ans plus tard est vraiment spécial. Peu de gens choisissent leur fin de carrière et certainement moins encore avec ce type d'émotions. Je suis vraiment chanceux et je ressens de la gratitude de faire partie de cette grande équipe qui a un immense potentiel."


Source : d'après AFP

©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz