Dernière mise à jour : le 21/09/2014 à 08h29

Tous les flux RSS du site

Publicité

BO-PB.COM par Capgemini > Socios > Actualités > Au crible

06/01/2011 09H28

Au crible

Jérôme Thion à coeur ouvert

ART_THION__5

PHOTO - THION / Sylvain Frappat  © Capgemini

Le deuxième ligne international du Biarritz Olympique Pays Basque Jérôme Thion fait plus que jamais partie des poutres maîtresses de son club. Il nous fait partager son regard sur son actualité et celle du club. Sans rien éluder. C'est la méthode Thion et elle a du bon, car partager, c'est aussi comprendre.

L'AVENTURE BLOG
"Quand Nicolas Brusque m'a demandé en août dernier de prendre la suite de son blog, je ne savais pas ce que ça allait véritablement représenter. On a décidé d'associer des vidéos montrant les coulisses du club avec à chaque fois un gros plan sur un autre joueur ou une personne tenant un rôle central dans la vie du club. C'est une très riche expérience. Je suis à la fois acteur et en même temps je dois réfléchir au contenu du message, au sens de ce qui va être publié. Tout le monde joue le jeu, sachant qu'il n'est pas facile de rentrer dans l'intimité d'un groupe. Il y a beaucoup d'humour et même beaucoup de talent, comme avec ce que nous avons fait en décembre avec Sylvain Marconnet. Cette semaine, retour à un exercice un peu plus classique avec les vœux (je publierai mon message vendredi matin)."

LE CAPITANAT, LES BLEUS...
"La première partie de la saison a été particulière. On vécu une période un peu dure en début de saison, une petite crise. On m'a retiré le capitanat sans m'expliquer clairement les raisons. Au début, ce n'est pas toujours facile (...), on a tous une part d'amour propre. Mais le fait de ne plus être capitaine m'a permis de prendre du recul, de me recentrer davantage sur mon propre jeu. Quand on est capitaine, on monte au créneau pour régler des problèmes et on pense forcément moins à soi. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que mon capitanat ne s'est pas fait dans la période la plus simple de ces dernières années ! Maintenant, je veux rester extrêmement impliqué dans la vie du groupe et du club. A Toulon, Imanol était sur le banc et j'ai repris le brassard comme d'autres joueurs aussi ont pu le faire. Concernant l'équipe de France, ça a été un très grand plaisir d'y retourner. Une sélection tient parfois à peu de choses. Je dois la mienne au forfait de Pascal Papé. Mais je ne m'arrête pas là, persuadé que ce qui compte peut-être le plus dans la performance, c'est de durer."

JANVIER CRUCIAL
"Ce mois de janvier 2011 va encore être crucial. Après le match contre Agen, où il va falloir absolument gagner (nous n'avons pris qu'un point à Montpellier et Toulon et ce n'est pas suffisant), on va jouer notre qualification en H.Cup en Ulster. Il nous faudra montrer un engagement de tous les instants et être moins dans la réaction. On est par exemple clairement très déçus et frustrés de notre première mi-temps Montpellier. C'est vrai que trop souvent on court après le score et qu'il faut y remédier (...). A Toulon, sans aucun point, le bilan est donc encore moins bon. On a perdu trop de ballons, on a pris deux essais en contre... On a besoin de gagner en rigueur. Mais il nous faut regarder devant et garder ce qui a fonctionné, car le positif est là."


©2009 Capgemini | contact webmaster | mentions légales | Biarritz